La Petite Montagne à l’honneur au salon de l’agriculture !

3ème prix national pour la prairie de Petite Montagne

Lauréat du Concours Général Agricole des Pratiques Agro-Ecologiques – Prairies et Parcours sur le territoire Natura 2000 Petite Montagne du Jura en juin 2018, Mylène Diaz et Frédéric Morel du GAEC Saint-Hippolyte (Monnetay) viennent d’être récompensés sur le plan national par l’obtention du troisième prix dans la catégorie « prairies de fauche (secondairement pâturées) ».

Remis vendredi 1er mars 2019 en présence de Didier Guillaume, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, lors du salon international de l’agriculture de Paris, ce prix constitue une belle récompense pour nos deux agriculteurs et leur prédécesseur qui, par leurs pratiques et leur savoir-faire, ont permis à leur prairie de trouver un équilibre entre valeurs écologique et agronomique. Pour rappel, la prairie lauréate comptait pas moins de 70 espèces de plantes dont 18 indicatrices. Félicitations au GAEC Saint-Hippolyte pour le maintien de ce formidable patrimoine naturel !

Un concours renouvelé en 2019

Soucieuses de poursuivre le travail de sensibilisation des agriculteurs et de valorisation des prairies naturelles du territoire, la Chambre d’Agriculture du Jura et la Communauté de Communes Petite Montagne s’associent de nouveau pour reconduire le concours en 2019. Les agriculteurs qui souhaitent participer à cette troisième édition doivent s’inscrire entre le 15 mars et le 15 avril 2019 auprès de la Chambre d’Agriculture du Jura (Christelle DUCATEZ-RODET / 03 84 35 14 38) ou de la Communauté de Communes Petite Montagne (Thomas PELERIN / 03 84 48 85 14). Inscription également en ligne sur le site du concours (www.concours-general-agricole.fr).

Le concours en quelques mots

Le concours des Pratiques Agro-Ecologiques – Prairies et Parcours a été créé en 2010 à l’initiative des Parcs Naturels Régionaux. Ouvert aux éleveurs, il récompense par un prix d’excellence agri-écologique les exploitations dont les prairies présentent le meilleur équilibre entre valeur agronomique (ressource alimentaire pour le troupeau) et valeur écologique (diversité floristique et fonctions environnementales).

Il met ainsi en avant les prairies naturelles qui participent à l’équilibre et à la richesse du territoire, et valorise les bonnes pratiques et les agriculteurs qui contribuent à préserver ces milieux.

Depuis 2014, il est reconnu Concours Général Agricole par le Ministère de l’Agriculture. Il concerne environ 50 territoires organisateurs et près de 400 éleveurs candidats par an.

Partager sur les réseaux sociaux :